Top

Il il est 7h00 et le chauffeur du car nous rĂ©veille brutalement. Il nous presse de sortir, jette nos sacs par terre et nous voilĂ  au bord de la grande route qui traverse Ninh Binh. Un monsieur arrive aussitĂ´t en scooter et nous propose de nous emmener jusqu’Ă  Chez Loan (notre hĂ´tel) pour 120 000 dĂ´ngs et il appelle l’hĂ´tel (qui nous dit, « oui allez-y ») pour nous convaincre de faire ces 20 kilomètres avec lui. En fait c’est 8 kilomètres et ça doit coĂ»ter la moitiĂ© avec un vrai taxi…

On s’installe et on dĂ©couvre le petit-dĂ©jeuner qui n’est pas terrible et un peu cher avant d’aller faire une sieste pour rattraper les heures de sommeil perdues dans le bus.

Après un dĂ©jeuner Ă  l’hĂ´tel, on emprunte les vĂ©los qui sont en libre-service et on part dĂ©couvrir les environs.  C’est calme et c’est beau.

Premier jour

Direction la pagode de Hang MĂşa. C’est Ă  moins de 5 kilomètres de Tam Coc.

Après s’ĂŞtre acquittĂ© du ticket Ă  50 000 dĂ´ngs par personne et du parking Ă  vĂ©los pour 3 000 dĂ´ngs chacun, on commence l’ascension.

Mais ou est Estelle ? Chacun son rythme…

Plus de 450 marches plus tard, nous sommes au sommet. On aperçoit Ninh Binh Ă  l’horizon. Mais on peut aller un petit peu plus haut…

De l’autre cĂ´tĂ©, vue sur la vallĂ©e de Tam Coc avec le chemin qu’emprunte les barques.

L’après-midi, on va voir le temple de Bich DĂ´ng. 20 000/pers + 2 000 par vĂ©lo. La première pagode n’est n’est pas extraordinaire mais on repère un petite chemin plus loin.

Il faut faire le tour du lac en bas pour s’y rendre ; presque personne va de ce cĂ´tĂ©.

On arrive dans une espèce d’oasis au milieu de montagnes ; une jolie vue pour faire une petite pause.

Pour finir la journĂ©e on fait 4/5 kilomètres depuis le temple et on arrive Ă  l’embarcadère de Thung Nham. C’est 110 000 dĂ´ngs par personne (3,80€) pour 2 heures de bateau. Le dernier car de touristes s’en va : on est seul.

Il y a trois grottes Ă  voir, la dernière est la plus grande. Chauves-souris et stalactites de tous les cĂ´tĂ©s (mais les photos au flash intĂ©grĂ©, c’est rarement rĂ©ussi).

Le chemin semble totalement optimisĂ© par l’homme, pour l’homme mais le paysage est quand mĂŞme hallucinant.

Sur le chemin des jeunes nous appellent pour jouer au foot. Moi j’Ă©vite vu mon niveau, Tony n’hĂ©site pas une seconde.

Ballade bouclée en 1h15, rameur très gentil, pas de vendeuses à cette heure.

Le midi on a testĂ© le Bambou Restaurant. C’est bon, c’est super frais et le couple de propriĂ©taires est très gentil. Le mĂŞme plat est 30% moins cher que chez Loan ; on y fera presque tous nos repas.

Le restaurant de l’hĂ´tel Ă©tant trop cher sans que cela soit justifiĂ© (mĂŞme la bière…) et le rĂ©sultat alĂ©atoire en fonction du cuisinier, on s’Ă©quipe de nos lampes frontales et on va au village.

Jour 2

On dĂ©pose notre linge Ă  l’hĂ´tel. C’est pas cher mais on le rĂ©cupĂ©ra avec des nouvelles tâches, relativement dĂ©colorĂ© et des slips bonus qui ne nous appartiennent pas…

Quelques kilomètres plus loin Tony a un pneu crevé : un réparateur-unijambiste apparaît en vélo de nul-part au bout de 30 secondes.

C’est 200 000 dĂ´ngs (6,9€) pour changer la chambre Ă  air dont la valve est cassĂ©e… #entourloupe

Les scooters sont Ă  9$ la demie journĂ©e Chez Loan… On va donc en ville en louer pour 7$.

Ă€ certains endroits, des camions vaporisent de l’eau pour limiter la poussière, mais pas partout…

On arrive au but après 28 kilomètres : l’Ă©norme pagode de Bai Dinh. Malheureusement, il faut laisser les scooters sur un parking payant et prendre un mini-bus moyennant 110 000 dĂ´ngs par personne : ça nous coupe l’envie d’y aller.

On se prend des Pho Bò (soupe de vermicelles au boeuf) et on se fait encore arnaquer : 200 000 dĂ´ngs (6,9€) pour 3 avec les boissons. L’erreur de dĂ©butant : ne pas demander le prix avant…

On serait presque jaloux des buffles avec cette chaleur.

En tournant dans les environs, on arrive en bas du temple : les portes sont fermĂ©es. Il y avait une grande fĂŞte pendant 3 jours et l’entrĂ©e Ă©tait gratuite mais on a pas trouvĂ© de scooters disponibles avant.

Sur le retour, petite pause Ă  l’embarcadère de Trang An. C’est la plus grande ballade du coin (3 heures) et la plus chère. Mais c’est la plus prisĂ©e : plus de 1200 barques attendent les touristes.

Juste le temps de boire un jus de canne Ă  sucre bien frais (5000 dĂ´ngs – 0,15€) : on ne va pas faire toutes les ballades en bateau de la rĂ©gion.

Retour Ă  Tam Coc.

Troisième jour

Meilleurs moment pour les ballades :

– TĂ´t le matin, avant l’arrivĂ©e des excursions Ă  la journĂ©e depuis Hanoi

– Le midi, quand les tours sont dans les restaurants-buffets

– Le soir, quand les excursions Ă  la journĂ©e repartent.

Le bus pour Hanoi Ă©tant Ă  16h00, on s’est rĂ©servĂ© la ballade de Tam Coc pour ce jour.

On achète des gâteaux et de l’eau dans une Ă©picerie et on demande Ă  laisser nos vĂ©los devant pour Ă©chapper au parking Ă  touristes : mĂŞme si ce n’est que quelques centimes, les locaux ne payent pas…

On a voulu attendre le midi pensant que les nuages partiraient comme les jours prĂ©cĂ©dents : c’est loupĂ©. 130 000 dĂ´ngs par personne (4,50€) pour 2 heures.

ArrivĂ©s Ă  la fin, les vendeuses proposent des fruits ou des boissons. Si on refuse, elles veulent qu’on achète Ă  boire pour les rameurs (ils rendent sans-doute les bouteilles après…).

Pour terminer, la rameuse veut nous vendre des tissus, puis elle demande du pourboire, puis elle veut plus de pourboire car on est trois…

On boucle le tour en 1h30 et on rentre Chez Loan.

[UPDATE 2019] Ă€ en croire les sites de rĂ©servation, l’hĂ´tel a beaucoup changĂ© et il y a eu de nombreuses rĂ©novations, dont l’ajout d’une piscine. Le prix a sĂ»rement Ă©tĂ© largement augmentĂ© Ă©galement. 

Loan n’Ă©tant pas lĂ , la personne qui tient l’hĂ´tel nous donne des crĂŞpes pour le bus en disant « cadeau » : comme c’est gentil. Elle revient 2 minutes plus tard et nous montre la note finale : les 6 crĂŞpes sont comptĂ©es (3€)

On aura vu Loan qu’une soirĂ©e car elle devait s’absenter plusieurs jours et sa gentillesse dont on lit beaucoup de bien sur internet (et mĂŞme d’une famille française rencontrĂ©e en Malaisie) Ă©tait au rendez-vous. MĂŞme en payant la chambre seulement 23$/nuit/pour trois, le petit dĂ©jeuner n’est pas terrible, la cuisine est « chère » et alĂ©atoire, on a pas aimĂ© retrouver nos vĂŞtements tachĂ©s et dĂ©lavĂ©s, le personnel qui nous ignore pendant leur pause dĂ©jeunĂ©, les travaux en dessous de notre fenĂŞtre qui commencent Ă  6/7 heure le matin, le portail fermĂ© Ă  23h00 sans prĂ©venir, un malentendu sur le prix du ticket de bus qui passe de 70 000 dĂ´ngs (2,1€) par personne Ă  7 dollars (ça reste un bon prix) nous ont pas permis de passer un super sĂ©jour Chez Loan

Où on a mangé à Tam Coc ?

  • Viet Bamboo Restaurant  : super petit restaurant familiale. La chèvre au basilic est top ! (attention, il y a un autre restaurant au mĂŞme nom) !

OĂą on a dormi Ă  Tam Coc ?

  • Chez Loan  : l’hĂ´tel a beaucoup changĂ© depuis notre passage, difficile de donner un avis qui soit encore valable.
1

Écrire un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyĂ© Ă  nos rĂ©dacteurs :