Top
  >  Farniente   >  Seychelles : La Digue & Praslin

Quoi de mieux que des vacances, après les vacances ? Pour se reposer des randonnées de La Réunion et profiter de la proximité des Seychelles, on abandonne les copains à l’aéroport (sauf un !) et on s’envole pour 4 heures de vol.

On arrive sur Mahé, l’île principale mais on a choisi de ne pas s’y arrêter pour mieux profiter des deux autres grandes îles des Seychelles : La Digue et Praslin. On prend donc Air Seychelles avec vue sur la cabine de pilotage pour 20 minutes de vol !

Air Seychelles

Et c’est parti…

On séjourne chez Villa Rafia pour environ 40 € la nuit par personne, juste à côté d’un arrêt de bus et à 5 minutes à pied de la plage. Le confort est très bien même si on est loin du cliché des vacances sur pilotis.

Pour 5 roupies seulement (0,20 €) et un peu d’organisation, on peut facilement utiliser les bus publics et éviter de louer une voiture qui vous attendra toute la journée sur les parkings. Il y a deux bus, un dans chaque sens et il suffit de demander les horaires de l’arrêt qui vous intéresse ; la ponctualité n’est le point fort mais il finit par arriver !

Il faut juste savoir que les valises y sont interdites, sans doute pour privilégier les taxis vers l’aéroport.

Anse Lazio : la baie la plus connue de l’île

Il faut marcher 15 minutes dont une bonne partie en montée, puis on arrive sur une plage avec un sable parfaitement blanc comme on en n’a jamais vu, si fin qu’il est très dur et devient brulant au premier rayon de soleil.

On est proche de l’équateur et on le ressent rapidement : le soleil est presque insupportable, on se bat avec quelques touristes et un chat pour les coins d’ombres.

Il y a malheureusement un seul et unique restaurant de ce côté et il profite bien de son monopole !

Plage La Digue Seychelles

Pour le snorkeling, on repassera, les fonds sont tellement parfaitement lisses et propres qu’il n’y a pas d’algues et coraux à proximité du bord pour accueillir des poissons.

On a également testé Anse Boudin et Anse Possession mais ce n’était pas la bonne période de l’année : un peu d’algues et une mer moins calmes, ça nous motivera à retourner plusieurs fois à Anse Lazio ! Pas très loin mais accessible uniquement en bateau, il y a Anse Georgette si vous voulez varier les points de vue.

Le soleil est si fort que les photos sont plates, heureusement les couleurs ne sont pas désagréables à regarder…

Anse Volbert

Notre guesthouse est située sur la Anse Volbert, proche d’une belle plage de plusieurs kilomètres de long. Tout à l’Ouest, la plage est plus large ; encore une fois, le sable est parfaitement fin, parfaitement lisse, parfaitement blanc.

De ce côté il y a également le restaurant Café des Arts où on a passé une soirée cocktails + BBQ sympa.

Après quelques essais dans les restaurants et hôtels, on est déçus par cuisine qui est très basique et assez chère. On se rabat donc sur des snacks au rapport qualité-prix bien au-delà et on voit tout de suite la différence avec le nombre de clients.

Il doit sûrement avoir d’excellents restaurants bien cachés dans les hôtels de luxe (qu’on ne voit presque pas sur l’île) mais on ne cherche pas plus que ça pour des raisons budgétaires 😉

Le soir, même avec le soleil qui se couche dos à nous, les couleurs sont folles et on profite de la plage jusqu’au dernier moment.

La petite surprise des Seychelles, c’est la présence de chauves-souris géantes qui peuvent faire 1m40 d’envergure ! Il y en a énormément qui sortent à la tombée de la nuit et c’est fascinant de les voir voler.

Après cinq jours dont un entièrement composé de pluie, il est l’heure de changer d’île !

La Digue

La Digue est accessible en bateau, c’est à quinze minutes seulement et si vous avez de la chance, vous pouvez apercevoir des dauphins. On avait réservé nos billets de bateau à l’avance, mais ça ne semblait pas être nécessaire.

Notre location est à 10 minutes à pied de la marina, plutôt bien placée car tout est accessible à vélo et quelqu’un est venue nous accueillir pour nous aider à trouver le chemin, même si ce n’était pas très compliqué.

Juste le temps de faire quelques courses pour les apéros et les petits déjeuners qui ne sont pas compris cette fois et on file à Anse La Réunion pour le coucher de soleil sur Praslin.

La légende dit que les véhicules motorisés sont interdits sur l’île, mais il y a de nombreuses exceptions (taxis, véhicules de chantiers, moteurs électriques…). Le vélo reste néanmoins le moyen de transport principal. Pour 200 roupies par jour on loue des vélos directement chez nos hôtes.

Direction l’autre bout de l’île, vers pointe Canon, puis Petite Anse. La baignade y est fortement déconseillée car les vagues y sont puissantes et il y a régulièrement des personnes qui s’y noient…

Entre chaque anse, il y a 30 à 45 minutes de marche mais c’est principalement à l’ombre .

On arrive à Anse Cocos, accessible uniquement à pied ou par la mer, avec une petite piscine naturelle à l’abri des vagues mais y restera pas longtemps à cause de la pluie…

Le retour se fait sous une grosse averse et on termine à Anse Sévère qui n’est pas mal pour le snorkeling après un stop selfie avec une des tortues géante de l’île.

Anse Source d’Argent

On a eu le droit la veille à une journée de pluie incessante (saison des pluies oblige) alors on est très motivés pour la dernière journée sur la plage la plus célèbre des Seychelles, mais aussi la seule qui est payante car il faut passer par un parc payant pour y accéder

La plage est étroite, et même si on n’y est pas très nombreux, on a perdu l’habitude de voir autant de monde 🙂

Les blocs de granite sculptés par le vent et la mer sont célèbres à travers le monde et se prêtent très bien aux photos, surtout au coucher du soleil.

On compte parmi les derniers sur la plage pour profiter jusqu’à la dernière minute de ces couleurs avant le retour.

Ça fait un mois qu’on a quitté Paris il est temps de rentrer avec presque 8 litres de rhums dans les valises, plein de souvenirs et quelques belles photos… cette fois pas d’avion, on prend un bateau jusqu’à Mahé, puis un bus nous amène à l’Aéroport.

On a pris la direction des Seychelles avec peu de renseignements et des aprioris, on s’attendait à une masse de touristes et un enchainement d’hôtels de luxe mais nous avons été surpris par la préservation de l’île et la possibilité de ne pas trop dépenser.

Il y a évidemment peu d’activités à faire sur place, surtout avec quelques jours de pluie, mais les plages et la vie paisible sur les îles valent le passage !

0

Commentaires :

  • Alexandra

    12 novembre 2020

    Comme d’habitude, de très belles photos et le texte qui va bien! Merci pour le voyage !!!

    reply...

Écrire un commentaire

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :