Top

Notre pilote de bus n’a pas eu peur des virages de montagne, on arrive à la station de bus avec une heure d’avance.

Le mail de la Father’s Guesthouse nous disait de prendre le taxi mais il faut 5 minutes de marche pour la trouver…

Premier jour

On se lance dans la randonnée N°9B. Il y avait quelques plans et indications à l’accueil de la guesthouse et le départ n’était pas loin. Première étape : la Robinson Fall

Ça commence tranquillement mais le sol est glissant.

Ensuite ça devient plus compliqué… surtout au niveau du marquage et des repères indiqués sur le plan.

La pente est très raide, des arbres barrent le chemin, il faut s’accrocher à certain endroits. Mais c’est largement faisable.

La partie forêt se termine à la station hydro-électrique.

On arrive dans une vallée façonnée de serres et de paliers pour les plantations.

Le long de la route, chaque habitation accueille les familles qui s’occupent des plantations. Il y beaucoup de fruits et légumes mais aussi des fleurs.

Les panneaux indiquent 6 kilomètres de montée sur une route goudronnée… après 45 minutes de marche, un charmant couple nous prend en stop. Ils sont à la retraite, ils viennent de Kuala Lumpur en weekend.

Plantation Boh

On arrive au but de cette randonnée : la fabrique et les plantations de thé. On comprend vite que ce n’est pas une mise en scène pour les touristes.

Après un thé glacé, on visite l’usine pour comprendre le processus qui transforme une feuille en thé. Ici, seul le thé vert est fabriqué et c’est à Kuala Lumpur qu’il est transformé le thé noir. Tout le thé de Malaisie vient des Cameron Highlands.

On grimpe faire un tour dans les plantations : du thé sur toutes les montagnes et des nuages menaçants dans le ciel.

Sur le chemin du retour, un sacré « mille-pattes », puis on fait du stop. On retournera en ville avec une personne qui ramasse le thé sur la plantation BOH (la plus grande), il fait un détour pour nous déposer et refuse notre argent…

Sûrement à cause du fumier que produisent les exploitations, nous n’avons jamais été autant embêtés par les mouches… dans toute la région !

Cameron Higlands s’est constituée une réputation autour des steambaots (fondue). On test un restaurant dans le centre de Tanah Rata (25rm/pers – 5,6€), ça nous plait mais c’est vraiment en dessous de ce qu’on goûtera plus tard…

Deuxième jour

Deuxième jour : on prend un taxi qui nous emmène vers les plantations de fraises. L’exploitation est vraiment grande pour produire des fraises toute l’année.

Pas de chance, il est difficile de trouver des fraises mûres sur la parcelle ouverte au public 🙁

Les fraises sont bonnes mais pas très sucrées ; ça ira très bien pour le déjeuner.

On enchaîne avec super visite à ne pas manquer : la ferme aux papillons (5rp/pers – 1,05€) !! C’est faux, c’est sans intérêt mais on aura vu un dindon…

En sortant, des camions se vident non-stop pour combler une vallée. Sans doute un futur hôtel ou des plantations. C’est comme ça dans toute la région : la montagne est creusée à un endroit pour boucher un autre et les plantations sont faites de milliers de sacs de terres…

C’est encore les plantations de BOH qui possède des milliers d’hectares. Ils ont aussi les maisons pour héberger les cueilleurs qui viennent d’Inde ou du Bangladesh principalement.

On se dirige ensuite vers la « Mossy Forest », c’est à 9 kilomètres et on est à pieds… Trois jeunes Malais de Kuala Lumpur nous prennent en stop dans leur petite voiture, ils sont en weekend et ils s’arrêtent d’abord à la plantation de thé.

C’est encore les plantations de BOH qui possède des milliers d’hectares. Ils ont aussi les maisons pour héberger les cueilleurs qui viennent d’Inde ou du Bangladesh principalement.

Après une pause au restaurant panoramique de BOH et une route qui n’est pas faite pour les petites voitures, on arrive dans une forêt dense et humide.

Ça nous laisse du temps pour apprendre de nos modes de vies mutuelles et faire connaissance.

Rien à voir avec les photos qui laissent croire que c’est très sauvage puisque le chemin est entièrement tracé. Mais on apprendra plus tard que les guides auraient leur chemin privée (je me demande où vu la taille de la « forêt »).

C’est quand même à 2000 mètres d’altitudes, proche des sommets de Cameron Highlands ; la vue doit être très belle quand c’est dégagé.

La guesthouse propose des bus vers les îles Perhentians pour 105rp/pers (24€), transfert et retour en bateau inclus. Départ le lendemain à 10H pour traverser la Malaisie d’Ouest en Est.

Ting, Ling et Cy jouent le jeux de notre désormais habituelle, photo de dos (moins sympa quand il y a rien au loin).

Ils nous ramèneront jusqu’à chez nous (10 minutes plus loin que leur hôtel) et nous proposent de dîner ensemble le soir.

On repart sur un steamboat mais bien meilleur cette fois et accompagné de quelques très bons plats. C’est a Beringchang, le You Hoo. 25rm/pers pour un festin ! On les attends à Paris pour une raclette 😉

Où on a dormi à Tanah Rata ?

  • Father’s Guesthouse  : une grande guesthouse pleine de gens très cool. Point de départ de nombreuses randonnées et proche du centre.
1

Écrire un commentaire