Top

Debout à 4H30 du matin, direction Porte Maillot pour prendre la navette qui emmène à Beauvais (15€/pers) et direction Rome.

Ă€ l’arrivĂ©e Ryanair propose des navettes vers le centre (Termini) pour 4€ seulement. Petite pause pizza chez Il Pinsere pour goĂ»ter leurs pizzas assez inhabituelles, cuites Ă  la demande et très bonnes.

On prend également un billet pour 7 jours de transports illimités à 24€ chacun et on se dirige vers notre camping qui est en périphérie de Rome.

Il faut prendre le métro, une sorte de RER et marcher 15 minutes pour retrouver notre bungalow climatisé (45min du centre en tout).

Pas super romantique mais ça nous permettra de rester 5 nuits Ă  Rome au lieu d’un weekend.

Retour vers le centre pour aller dîner

La Basilique Saint Pierre au loin

Après une ballade autour de la place Navone oĂą l’on fuit les restaurants pour touristes, on dĂ®ne au Ai Balestrari Campo de Fiori.

Difficile de tricher avec la cuisine Italienne : des ingrĂ©dients de qualitĂ©s, frais et peu travaillĂ©s. En plus, c’est nettement moins cher qu’Ă  Paris Ă  qualitĂ© Ă©gale (7€ les tomates mozzarela au basilic et jambon cru).

Deuxième jour

Piazza del Popolo

Pour visiter la Villa Borghese il faut rĂ©server 48H Ă  l’avance, il y a un nombre limitĂ© de places par jour et la visite est de 2H maximum par personne. Une autre fois peut-ĂŞtre.

Après la pluie, le beau temps ; l’occasion d’emprunter les ruelles romaines en direction de Zizzi Pizza, une toute petite pizzeria ou l’accueil est au mĂŞme niveau que les pizzas : top ! 2/3€ la part avec uniquement des ingrĂ©dients frais – ne pas y aller trop tĂ´t ou trop tard pour avoir du choix.

Petite pause au Cirque Massimo

Le soir, nous avions rĂ©servĂ© une visite guidĂ©e du ColisĂ©e (26€/pers). C’est grandiose et d’autant plus impressionnant que ça a Ă©tĂ© construit il y a plus de 1900 ans !

On passe par les coulisses pour les gladiateurs, les animaux et les nombreux systèmes de machinerie (autrefois sous un plancher dont on voit un morceau reconstitué).

Il pouvait avoir jusqu’Ă  75 000 personnes rĂ©partis sur 50 mètres de haut.

Deuxième jour

Visite du Vatican : on Ă©vite plusieurs centaines de mètres d’attente grâce Ă  notre rĂ©servation sur le site ; 16€ l’entrĂ©e + 7€ l’audioguide (8€ l’entrĂ©e si vous avez une carte Ă©tudiants PhotoshopĂ©e)

La collection est gigantesque, le musĂ©e l’est aussi. C’est assez fou tout ce trĂ©sor qui appartient Ă  l’Ă©glise.

On approche de la Chapelle Sixtine où les photos sont interdites et les gardiens règnent en tyrans.

Dans une décoration très personnalisée, on dine à La Carbonara.
Les pates sont fraiches mais la carbonara italienne est très poivrĂ©e d’après nos deux expĂ©riences.

L’occasion de se demander comment font les italiens pour manger deux plats et parfois une pizza ? On regrette de ne pas avoir partagĂ© pour goĂ»ter Ă  plus de choses.

Direction la fontaine de TrĂ©vis pour une grosse dĂ©ception : rĂ©novation complète… une petite passerelle permet de passer au dessus la journĂ©e mais ça n’a pas d’intĂ©rĂŞt puisqu’il n’y a pas d’eau. Il y a un petit bac et un poster pour ceux qui veulent jeter quelques pièces. La rĂ©novation est sponsorisĂ©e par Fendi.

Quatrième jour

Pas très loin du Colisée, on déjeune à la Taverna dei Fori Imperiali, un restaurant qui était complet deux jours plus tôt. Encore une fois TripAdvisor est de bon conseil ; entre les Romains qui y ont leurs habitudes et les quelques touristes, on apprécie un de nos meilleurs repas : escalope de veau panée, sauce au vin et polenta avec des gnocchis frais au parmesan et basilic.

Retour vers le Colisée de jour

Foro Romano

Monument Ă  Victor-Emmanuel II

La Basilique Saint-Pierre : la veille on a abandonnĂ© vu la taille de la file d’attente qui n’avançait pas, ce jour on Ă©tait prĂŞt Ă  payer une visite guidĂ©e pour ne pas attendre des heures mais il n’y avait pas beaucoup de monde et en 20 minutes on Ă©tait dedans. Attention Ă  la longueur des jupes ou short et de se couvrir les Ă©paules, les « videurs » ne font pas de cadeau.

L’intĂ©rieur est gitantesque, c’est une dĂ©bauche d’ornements, de peintures, de sculptures…

Il y a 23 papes inhumés dans la basilique, dont 2 qui sont exposés au public dans la basiliques mais qui ressemblent plutôt à des poupées de cire, et 125 dans les grottes Vaticanes (visites à part).

L’ascension de la coupole est possible pour 7€ : beaucoup de marches et des passages Ă©troits dans la double Ă©paisseur de la coupole, penchĂ©s vers l’intĂ©rieur… plutĂ´t angoissant.

Une fois en haut, la vue sur Rome est parfaite.

Avant de diner, on fait une petite sieste dans le parc Adriono, au pied du Château Saint-Ange : vue sur la basilique. On dine à La Foccacia et on prend une glace complètement folle (surtout celle à la pistache) au Frigidarium !

Jour 5

Visite du Panthéon

La coupole est impressionnante.

L’Internet conseille un petit passage au quartier Garbatella Ă  20 minutes de bus. C’est calme et très charmant mais le restaurant visĂ© Ă©tait fermĂ©, on se rabat sur un dĂ©jeuner très moyen.

Dans notre quĂŞte de la meilleur pizza, le soir on essaye Dar Poeta. C’Ă©tait notre pizza la plus chère du sĂ©jour (10€…) : sauce tomate, mozzarella di bufala, tomates cerises, basilic et jambon cru sur une patte fine et lĂ©gère cuite au feu de bois <3

Le succès de la pizzeria donne un petit cĂ´tĂ© fastfood avec le monde qui passe et le nombre de serveurs mais c’est vite oubliĂ© dès la première bouchĂ©e.

Dernier jour

Pause déjeuner chez Zizzi Pizza avec nos valises, accueil toujours aussi sympa et les pizza parfaites.

Après 6 jours et 80 kilomètres de marche, retour avec EasyJet par Fiumicino, le billet de train est Ă  14€ pour 30 minute de trajet vers l’aĂ©roport. On aura 1 heure de retard au dĂ©collage et 30 minutes de turbulences pendant le vol.

Où on a mangé à Rome ?

On avait aussi noté pour la prochaine fois

1

Écrire un commentaire