Top

C’est parti pour huit heures de voyages, l’avion est vide mais ça ne suffira pas Ă  dormir plus d’une heure, mĂŞme avec un très mauvais film…

On récupère une voiture chez Jumbo Car et direction la campagne : Gros Morne. À peine arrivés, on est accueillis comme des rois : acras, avocat du jardin et rhum maison.

Jour 2

On commence directement avec une « ballade aquatique » aux Gorges de la Falaise, c’est 7€ pour une heure aller-retour avec un guide. Sympa.

Après un petit tour Ă  la distillerie Depaz et les ruines des anciennes fortifications de Saint-Pierre, on veut dĂ©jeuner chez Marie Jo qu’on nous avait conseillĂ© mais c’est fermĂ©… fin de saison. On dĂ©jeunera chez le voisin, bof, bof.

Une maison accueillante sur le chemin…

Jour 3

On va faire un tour sur la Presqu’ĂŽle de la Caravelle. Sympa malgrĂ© la pluie mais on s’abrite dans la mangrove. Par contre, on ne fera pas le dĂ©tour par le Château Dubuc, c’est 5€ pour le panorama et trois cailloux.

Première baignade des vacances Ă  l’Anse Étang après un dĂ©jeuner au Ti Carbet.

Jour 4

Au dĂ©part de Fonds-Saint-Denis, le sentier du Canal de Beauregard (ou Canal des Esclaves) est une marche très facile de 7km aller-retour (ce n’est pas une boucle). Pas de chance, la buvette est fermĂ©e Ă  l’arrivĂ©e (hors saison).

Sur le retour, petite pause au Saut du Gendarme.

On termine la journĂ©e par un super dĂ®ner chez Socrate et Marise… parfait !

Jour 5

Il fait moche, c’est une journĂ©e parfaite pour visiter la distillerie Saint James (la plus intĂ©ressante des trois visitĂ©es). Passage obligatoire par la dĂ©gustation et la boutique (le litre est trois fois moins cher qu’en mĂ©tropole).

On tente ensuite le musĂ©e de la banane mais c’est fermĂ© (hors saison…).

Après de nombreux kilomètres sous la pluie et un déjeuner moyen, on se rend en désespoir sur la plage d’Anse Couleuvre.

L’accès n’est pas facile, dĂ©jĂ  en voiture puis Ă  pied, mais on arrive sur une plage magnifique ou nous serons que quatre… la journĂ©e se termine bien.

Jour 6

On se rend au Robert pour louer des kayaks et visiter les petites iles dont l’ĂŽlet Chancel (ou l’Ă®le aux iguanes). C’est sportif s’il y a du vent mais la balade est agrĂ©able et on voit plein d’iguanes.

Jour 7

JournĂ©e Ă  l’Anse Dufour pour tenter d’aperçevoir des tortues

Au coucher de soleil c’est la relève du filet et tout le monde aide les pĂŞcheurs. Les gros poissons sont ramassĂ©s et distribuĂ©s, les plus petits sont mangĂ©s par les FrĂ©gates. Le soleil se couche, les moustiques sortent, c’est l’heure de rentrer.

Jour 8

Il est 8h, nous avons fait plus d’une heure de route pour rejoindre le parking de l’Aileron sur la Montagne PelĂ©e. Pas mal de brouillard, on nous a dĂ©conseillĂ© de faire la randonnĂ©e mais on tente quand mĂŞme…

La montĂ©e n’est pas facile, après la première partie avec de grandes marches, la seconde partie compte presque 45 minutes « d’escalade ».

Arrivées au Chinois (1394 mètres) le ciel est dégagé, la vue est bien dégagée

8 kilomètres de randonnĂ©e et 800 mètres de dĂ©nivelĂ© environ… 4h30 plus tard on est de retour au parking Ă©puisĂ©s (pas l’habitude…)

Une heure pour rentrer, deux heures pour faire les valises et tout ranger… il faut aller chercher KĂ©vin et CĂ©dric qui arrivent de Paris. On Ă©change notre Clio contre un monospace familiale, direction la villa au Sud de l’Ă®le Ă  sept dans la voiture et nos valises sur les genoux.

Jour 9

Changement de rĂ©gion, changement de climat. Il fait sec et chaud et la vie s’adoucit dans notre petite villa

Le planteur au bord de la mer des Caraïbes rythme désormais nos journées

Le frisbee devient notre plus grosse activité

Jour 10

On fait nos courses en bord de mer ; thon et daurade fraichement pêchés à 10€/Kg pour le diner

Soirées barbecue au bord de la piscine

Jour 11

Retour dans le nord pour un déjeuner dominicale au milieu du potager d’Adras et Christine, dans lequel ils cultivent tout ce dont ils ont besoin !

Pour l’apĂ©ro, on va cueillir des cocos et on prend un cours de dĂ©coupe.

Ils en manquent deux… ils nous attendent dans les casseroles de Christine

Fin d’une agrĂ©able journĂ©e…

Jour 12

Petite marche le long de la Savane des PĂ©trifications.

Le paysage est désertique et troublant

Jour 13

Rendez-vous à 9h00 à la marina de la Pointe du Bout avec Loïc pour une journée à bord de son Soleya. (Matinik Croisière)

On s’arrĂŞte dans une première crique

DĂ©jĂ  l’heure du planteur…

Les nuages apparaissent sur le chemin du retour

Et une petite tempête après un contrôle de la douane par hélicoptère

Jour 14

Passage chez Trois Rivières : aucun intérêt en dehors de la dégustation et la boutique. Pour le reste, ce ne sont que des boutiques de souvenir sans aucun rapport avec Trois Rivières.

Le soir, petit dĂ©tour au Baraqu’Obama pour goĂ»ter le menu langouste qu’on nous a conseillĂ©. Evidemment la langouste est bonne (malgrĂ© la sauce au goĂ»t particulier et versĂ©e en grande quantitĂ© sur la langouste…) mais le cĂ´tĂ© « menu » est complètement nul : l’entrĂ©e et le dessert sont sans aucun intĂ©rĂŞt, on sent que tout le prix du menu va dans la langouste.

Jour 15

Sortie plongée avec Kawan Plongée pour commencer la journée. Les coraux sont très beaux mais la faune peu développée, surtout en plongée « découverte », on ne va pas très loin.

Après un super dĂ©jeuner au Ti Sable, on cherche en vain les tortues vues prĂ©cĂ©demment aux Anses d’Arlet. Par chance on voit une raie pastenague, des serpentines, des poissons lions, un carrelet tropical…

On finit la journĂ©e par un beau coucher de soleil et un ti’ punch imbuvable

Jour 16

On retourne passer la journĂ©e aux Salines avant de rentrer prĂ©parer les valises…

Dernière baignade, dernières gouttes de MonoĂŻ, bientĂ´t l’heure de ranger les tongues…

Depuis un essai au ski puis Ă  Cuba, je n’ai plus rĂ©alisĂ© de vidĂ©os ; ça prend du temps sur place et encore plus de temps au retour. Cette fois, j’ai voulu tester Ă  nouveau avec une GoPro Hero4 Black principalement.

Cela ne me pas convaincu une fois de plus… la qualitĂ© de la GoPro est toujours alĂ©atoire (si la lumière n’est pas parfaite) et cela demande trop de travail sur place pour profiter de ses vacances (sans compter les 200 Go de vidĂ©os bruts Ă  trier au retour).

La prochaine fois, retour à un récit 100 % photos !

1

Écrire un commentaire